Il y a bien longtemps en Alsace, deux frères rivaux cohabitaient tant bien que mal au sein du même château : le Lichtenberg. Principale cause de leur querelle ? Le cœur d’une jeune et jolie dame dont ils étaient tous deux très épris.

A l'époque, Jules et Jim n'était pas encore sorti et leur haine mutuelle devint si forte qu’ils se condamnèrent réciproquement à mort ;  l’aîné jura d’affamer le cadet, le cadet d’assoiffer son aîné. Le plus jeune des deux l'emporta finalement : il fit enfermer son frère dans un cachot et ne lui donna pour toute nourriture qu’un peu de pain rassis.

Le captif parvint malgré tout à survivre en humectant l’eau qui suintait des murs de sa geôle. Le chapelain du château s'en aperçut et - compassion ou sadisme ? - alerta aussitôt son persécuteur de seigneur.

Fou de rage d’avoir été ainsi dupé, ce dernier transféra alors le prisonnier dans une cellule sèche et bien ensoleillée où le malheureux, à bout de force, ne tarda pas à succomber. Contre toute attente, rongé par le remords, son cadet se précipita du haut du rocher en entraînant le chapelain dans sa funeste chute.

En savoir plus sur le château de Lichtenberg